Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2013

Quand la culture s'inspire de l'agriculture

On connait le principe de l'AMAP (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne). Des cultivateurs locaux distribuent directement au consommateur leurs productions sous forme de paniers, le plus souvent hebdomadaires (contre quelques euros bien entendu). Ce fonctionnement permet de soutenir l'agriculture locale sans passer par des intermédiaires qui s'en mettent plein les poches. Au delà de ça, c'est pour le consommateur le plaisir d'avoir un panier, souvent de légumes, de saison, de bonne qualité, et d'avoir la surprise de ce qu'il pourra manger dans la semaine.

Et voici que les cultivateurs de culture s'y mettent. Le Hall des Chars propose, sur le modèle de l'AMAP, de délivrer pour 30 euros un panier mensuel de produits culturels, pour défendre "une culture locale, indépendante, créative et singulière".  Voici ce que le Hall des Chars promet dans un panier : "des objets matériels, des biens immatériels, des spectacles, des choses rares, inédites, exotiques, futiles et pourtant nécessaires". Tout ceci pour pour "une ouverture à l'inattendu la découverte et la curiosité". Bref, sur le papier (enfin... l'écran de mon ordinateur), c'est tout ce qui devrait me plaire. Alors j'ai testé.

J'ai testé le troisième panier mis en place, celui de février. Mais qu'avons-nous donc dans not' panier ? Point de fromage, mais plein de petites choses artistiques et culturelles


Panier culture- Des publications gratuites sur le monde artistique : Le dernier numéro de "Particules" datant de novembre 2010 qui regroupe pas mal d'entretiens, dont un avec Gisèle Vienne présente début 2013 dans différents lieux à Strasbourg. / Un exemplaire de "Fond Commun", une revue qui reste pour moi encore mystérieuse car je ne l'ai pas encore explorée / Un numéro de "Hors d'Oeuvre", un journal d'art contemporain / Un exemplaire de "Gute Aussichten" qui propose un panorama de la nouvelle photographie allemande. 

 

 

Panier culture- Des publications payantes : Un exemplaire de "Biscoto", un tout nouveau journal pour les enfants à partir de 6 ans, avec plein d'illustrations dedans / Un exemplaire de "L'impossible - L'Autre Journal du XIXè siècle", qui contient notamment un entretien avec Jerome Charyn, écrivain américain, sur l'amérique d'aujourd'hui / Le calendrier de l'Impossible, édité par ce même journal (sous forme de poster).

 

 

Panier culture

Panier culture

 - Des objets : 4 posters d'insultes des éditions Dasein, pour mieux dire à ses
amis combien on les déteste ou pour se révolter, deux badges d'artistes proposés par Central Vapeur (association de professionnels de l'illustration et de la bande dessinée) et R-Diffusion (réseau de diffusion de création contemporaine) ainsi qu'un autocollant.

  

 

 

Panier culture - De la musique : Un CD au choix parmis ceux de 3 artistes locaux différents. Ne les connaissant pas, j'en ai pris un un peu au hasard selon la description qu'on m'en a faite. J'ai choisi le CD de T, intitulé BAU. J'ai bien fait, parce que j'aime bien. Je vous l'aisse l'écouter sur internet pour le découvrir : http://www.musicme.com/T/albums/Bau-3661585028505.html / Une compilation de titres à télécharger sur le site d'un label local, Herzfeld.

 

 

- De l'écrit et du spectacle : Une nouvelle à télécharger de Jocelyn Peyret, auteur colmarien, que je n'ai pas encore lue / Un spectacle pour 2 personnes à choisir parmis 3 propositions : Du théâtre d'objet au Hall des Chars, un spectacle contemporain entre théâtre et performance toujours au Hall des Chars, et un concert de musiques actuelles dans une salle associative strasbourgeoise.

Au final, il y a pas mal de choses dans ce panier de culture, réellement différentes. Je reste cependant dubitative et sur ma faim. Pour moi, les seuls éléments vraiment de poids sont le CD et les places de spectacle. Les posters sont une bonne idée, mais ceux-ci ne me parlent pas particulièrement. Mais ça, c'est le lot du panier, il faut accepter ce qu'on nous distribue. (c'est comme quand on reçoit des betteraves dans le panier de légumes et qu'on aime pas ça, c'est pas de chance, mais ça sera mieux dans le panier suivant). Mais pour les publications, certaines sont anciennes. Malgré le sérieux avec lequel ces revues ont été faites, ça fait un peu réutilisation de fonds de placards de stocks en surplus, même si elles sont intéressantes... Par ailleurs, il est un peu frustrant de voir qu'on nous donne des choses que chacun peut se procurer gratuitement soi-même comme la nouvelle de Jocelyn Peyret ou la compilation de titres.

Il manque peut-être un vrai livre ou des entrées pour aller voir une expo... Que sais-je encore...?

Mais en même temps, l'intérêt de ce panier, c'est de découvrir des choses. Je ne connaissais pas le label Herzfeld ni la revue "L'impossible", je ne connaissais pas T ni Central Vapeur... C'est donc là tout l'intérêt du travail du Hall des Chars de réunir des "produits culturels" permettant la découverte et le soutien à la culture locale (mais pas seulement), émergente et alternative. Acheter un panier culturel c'est aussi faire acte de militantisme pour le développement de la culture hors des sentiers battus.

Je reprendrai certainement un panier un autre mois (s'il existe encore) pour tester l'évolution des "produits"proposés. 

Dans tous les cas, ce concept reste très intéressant, même s'il est pour l'instant imparfait selon moi.

15/02/2013

La faune sauvage : les cygnes

Après l'invasion des ragondins, il se trouve que les eaux strasbourgeoises sont aussi l'habitat de nombreux cygnes que l'on peut croiser été comme hiver. 

La preuve en image, avant de les découvrir en ballade !

Cygnes

Cygnes

Cygnes

CygnesCygnes

Cygnes

Cygnes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CygnesCygnes